Nous venons définitivement de dire au revoir à l’été et l’hiver arrive déjà à petit pas ! Si dans certaines régions il fait encore bon, les chevaux ont déjà sorti leurs poils d’hiver. C’est le moment de se pencher sur la question des couvertures et si vous ne savez pas comment choisir celles de votre cheval, voici un petit guide en 3 étapes qui va sûrement vous éviter les achats inutiles et les erreurs de taille / usage.

Prêt ? C’est parti !

 

Étape 1 : ne pas se tromper dans la taille de couverture de son cheval

Ahhh les erreurs de taille … On pense pouvoir les éviter simplement en connaissant la toise de son cheval et pourtant ! Cet indicateur n’en est pas vraiment un puisque les tailles des couvertures sont calculées selon la longueur du dos du cheval et non sa toise.

 

Mesurez le dos du cheval pour connaître sa taille de couverture

Alors, pour ne PLUS se tromper – car c’est vraiment super méga relou de devoir faire des allers retours entre la sellerie et les écuries à cause des erreurs de taille – on apprend simplement à mesurer le dos de son cheval.

Pour cela on se munit d’un mètre de couture et … de son cheval ! (Difficile de faire sans lui 😅)

Pour mesurer le dos de son cheval

Les points de repère sont assez simples : il faut partir du garrot jusqu’à la pointe de la queue. On note bien la mesure et on ne s’arrête pas là car certaines marques utilisent aussi la longueur totale du cheval pour confectionner leurs guides des tailles !

Pour mesurer la longueur totale du cheval

Ici on prendra comme point de repère le milieu du poitrail et le derrière de la cuisse. On vous conseille aussi de vous faire aider pour prendre la mesure parce que vos bras ne seront certainement pas assez grands pour maintenir le mettre de couture de part et d’autre de votre cheval (ni même de votre poney).

Parce que les images parlent souvent plus que les mots, voici une vidéo qui vous explique comment faire :

 

Vérifiez les guides des tailles des marques avant d’acheter

Maintenant que vous connaissez parfaitement les mensurations de votre cheval, vous pouvez les reporter au guide général des tailles des couvertures :

Hauteur du garrot Longueur du dos Longueur totale Taille (pouce) Correspondance
Jusqu’à 90 cm 80 cm 115 cm 4’0 Shetland
80 à 100 cm 95 cm 130 cm 4’3 Shetland / Poney B
100 à 110 cm 105 cm 145 cm 4’9 Poney B
110 à 120 cm 110 cm 153 cm 5’0 Poney B
120 à 130 cm 115 cm 160 cm 5’3 Poney B / Poney C
130 à 140 cm 125 cm 175 cm 5’9 Poney C
140 à 150 cm 135 cm 183 cm 6’0 Poney D / COB
150 à 160 cm 145 cm 190 cm 6’3 COB
160 à 170 cm 150 cm 198 cm 6’6 Cheval
170 à 175 cm 155 cm 206 cm 6’9 Cheval
175 à 180 cm 165 cm 215 cm 7’0 Cheval
+ de 180 cm 170 cm 223 cm 7’3 Cheval

 

 

MAIS – oui il y a toujours un mais – on vous conseille aussi de bien vérifier les guides des tailles des marques avant d’acheter les couvertures de votre cheval. Vous remarquerez que si Equithème, Masta et Caldène utilisent le même calcul de taille, celui de Horseware est différent !

Ces mesures  sont aussi valables pour sélectionner le couvre reins de votre cheval !

 

Étape 2 : le cheval sera-t-il tondu ou pas ?

Vous vous en doutez, mais nous préférons spécifier ce point : on ne couvre pas de la même manière un cheval qui est tondu qu’un cheval qui ne l’est pas.

D’ailleurs, couvrir un cheval non tondu n’est absolument pas obligatoire. Les chevaux peuvent supporter des températures très basses.

Bien entendu, certains chevaux comme les purs sang font peu de poils en hiver et les couvrir s’avère être une bonne chose pour leur confort.

 

Tondre son cheval n’est pas une obligation !

De plus, tondre un cheval n’est absolument pas une obligation en hiver ! Généralement, on tond les chevaux pour des raisons pratiques et de santé.

On tond principalement les chevaux de sport qui travaillent beaucoup. Le fait de ne plus avoir leur épais poils d’hiver leur évite de transpirer et ainsi de tomber malade en attendant de sécher.

Certains cavaliers pratiquant la compétition tondent également leurs chevaux pour le côté esthétique.

A la tonte existe une solution alternative ! Si vous ne souhaitez pas tondre votre cheval mais que vous souhaitez lui éviter la transpiration pendant les séances, vous pouvez décider de le couvrir légèrement avant qu’il n’ait fini de faire son poil d’hiver. Son poil restera alors court et sera moins épais, il lui tiendra alors moins chaud pendant le travail.

 

Quelle couverture pour quelle météo ?

En tant qu’humain, nous avons tendance à oublier que les chevaux résistent beaucoup mieux au froid que nous. Résultat : on les couvre trop.

Sachez que trop couvrir un cheval est dangereux car celui-ci va transpirer sous sa couverture et c’est à ce moment-là qu’il peut attraper froid.

Et puis, il faut aussi admettre que si avoir froid n’est pas agréable, avoir trop chaud ne l’est pas non plus : ça pique, ça gratte, on est moite …

Pour vous aider, voici un récap des couvertures à mettre selon la météo et selon si le cheval est tondu ou pas :

Les couvertures pour un cheval tondu :

Température Couverture Grammage
De 10° à 15° couverture légère (polaire ou couverture d’écurie) – de 100 grammes
De 5° à 10° couverture légère (polaire ou couverture d’écurie) 100 à 150 grammes
De 0° à 5° couverture moyenne (couverture d’extérieur ou couverture d’écurie)  200 grammes
De -5° à 0°

 

couverture épaisse (couverture d’extérieur) 300 grammes
De -10° à -5° Couverture épaisse (300gr) + une couverture polaire (100gr) Au moins 400 grammes en tout

 

Les couvertures pour un cheval non tondu :

Température Couverture Grammage 
De 10° à 15° pas de couverture  0 grammes
De 5° à 10° couverture légère (polaire ou couverture d’écurie)  – de 100 grammes
De 0° à 5° couverture légère (polaire ou couverture d’écurie)  100 grammes
De -5° à 0°

 

couverture moyenne (couverture d’extérieur ou couverture d’écurie)  200 grammes
De -10° à -5° couverture épaisse (couverture d’extérieur)  300 grammes

 

 

Étape 3 : le cheval vit-il en boxe ou en paddock ?

Enfin le dernier point à étudier : est-ce que le cheval qui va porter les couvertures vit en paddock ou en boxe ? Les couvertures doivent complètement s’adapter à son mode de vie !

 

Faire la différence entre les couvertures de paddock et les couvertures de boxe

En effet, cette question est importante car les couvertures de paddock et les couvertures de boxe n’ont rien à voir.

Moins chaudes et moins résistantes, les couvertures de boxe sont plus apparentées à des doudounes moelleuses et confortables. Elles peuvent aussi être de simples couvertures polaires. Techniquement, elles ne sont pas étudiées pour survivre à la pluie, à la boue et à un cheval qui se roule.

Plus robustes et surtout imperméables, les couvertures de paddock sont étudiées pour survivre à la météo capricieuse, à la saleté et à la « vie de cheval » (les grands galop plein cul, les bains de boue, etc…).

Donc, si vous sortez votre cheval en paddock avec une couverture de boxe, n’espérez pas que celle-ci survive longtemps …

 

Prendre en compte le grammage et les deniers des couvertures !

Pour éviter donc que votre cheval détruise ses couvertures (et éviter d’en racheter encore et encore) et de vous assurer en même temps qu’il est couvert convenablement, on vous invite à prêter attention au grammage et aux deniers des couvertures avant d’acheter.

 

Le grammage des couvertures

Le grammage indique simplement la capacité de chauffe d’une couverture. Au plus le grammage est élevé au plus la couverture tiendra chaud à votre cheval.

A la mi-saison, on recommande des couvertures au grammage faible. Pendant les périodes froides de janvier et février, on recommande des couvertures au grammage élevé.

Pour le confort du cheval, on vous déconseille de lui empiler des polaires et des doudounes sur le dos, c’est le meilleur moyen pour qu’il soit blessé au garrot et aux épaules à cause des frottements.

 

Les deniers des couvertures

Sur le même principe que le grammage, les deniers indiquent la résistance du tissu : au plus ils sont élevés au plus il sera difficile pour votre cheval de mettre en pièce sa couverture.

Si votre cheval vit en paddock, on vous recommande fortement d’acheter une couverture aux nombre de deniers élevés, cela vous évitera de devoir la changer tous les 4 matins.

 

Cet article vous a plu ? On vous propose de consulter notre guide : le nécessaire de couverture à avoir pour votre cheval afin d’aller plus loin !