A propos

Pourquoi nous avons créé le vide sellerie en ligne Equiswap

 

 

Tout commence parce que je n’entretiens pas mon matériel d’équitation…

 

Je suis Fanny, une des créatrices du vide sellerie Equiswap. Je suis cavalière depuis plus de 20 ans, passionnée et pour mon plus grand bonheur, les chevaux m’ont inspiré une aventure entrepreneuriale…

Equiswap est une idée qui a émergé dans ma tête en novembre 2015 quand je suis rentrée d’un an passé à l’étranger pour mes études.

Lorsque je suis rentrée à la maison, j’ai été très heureuse de retrouver ma jument, Noisette, qui m’avait beaucoup manqué ! En revanche, la joie ne fut pas au rendez-vous quand j’ai ré ouvert ma sellerie … Mon matériel avait vieillit, n’étant pas très soigneuse à la base (je l’avoue) je devais quasiment tout changer, en commençant d’urgence par ma selle qui n’allait pas à ma jument. Ma seconde priorité étaient mes bottes qui ressemblaient presque à des tongs tellement elles étaient trouées (pratique pour l’été non?) puis les tapis troués aussi (décidément…), les guêtres cassées…

Bien entendu, j’étais encore étudiante à ce moment là et je commençais mon stage de fin d’étude. C’est donc tout naturellement que je me suis confrontée à un problème : mon budget pour renouveler mon matériel.

Inutile de préciser que je ne pouvais pas revendre celui que j’avais, même la selle se déchirait. Mais ça, se n’était pas ma faute ! C’était celle de Noisette qui avait gentiment foncé dans un arbre avec, bref ceci est une autre histoire (et en y repensant, c’était peut être un peu ma faute…).

Donc mon problème était le budget que je n’avais pas forcément. Et je sais d’expérience que beaucoup de cavaliers connaissent cette problématique ! (Petit clin d’œil aux stéréotypes et autres clichés )

 

Des bonnes affaires réalisées mais beaucoup de temps passé pour trouver une nouvelle selle …

 

Budget contraignant mais urgence oblige, je me suis mise à regarder les petites annonces pour acheter du matériel d’occasion. Et là, j’ai découvert un second problème : le manque de temps. J’étais stagiaire certes, mais je partais tôt de chez moi, rentrais tard et je passais le peu de temps libre que j’avais aux écuries.

Peut être que vous vous demandez pour quoi exactement j’ai manqué de temps ? (j’ai même failli laisser tomber et monter à cru…). Je manquais de temps pour :

  • chercher et trier les annonces, y répondre
  • en mettre pour signaler mes recherches, trier les réponses, y répondre
  • me souvenir des annonces des personnes qui me répondaient
  • fixer des rendez-vous, négocier les prix, vérifier que les personnes étaient sérieuses, donner des preuves de mon sérieux en retour
  • jongler entre les sites d’annonces, facebook, reposter régulièrement, vérifier les nouveaux posts

Cela a demandé énormément de temps et c’est très vite devenu pénible et même ingérable. Heureusement, je me suis accrochée et j’ai pu réaliser de supers affaires comme celle de ma selle que j’ai payé moitié prix alors qu’elle n’avait servi que 6 mois.

Et c’est en utilisant mon nouvel équipement flambant neuf (ou presque car il s’agissait de matériel d’occasion) que je me suis dit que ça serait peut être une bonne idée de créer un site internet qui permettrait :

  1. de faire des bonnes affaires
  2. de ne pas perdre de temps à chercher, à trier, à demander, à répondre et tout ça
  3. et surtout d’acheter (et de vendre aussi même si je n’avais pas été dans cette situation cette fois-là) sans se poser la question « est-ce une arnaque ? le chèque est-il en bois ? Je ne remets qu’en mains propres ! »

J’en ai un peu parlé autour de moi, l’idée a plu. J’ai donc creusé le sujet, les mois sont passés, d’autres personnes se sont mises à réfléchir avec moi, Florian m’a rejoint pour développer tout ça et l’idée est devenue un projet qui a pris vie en septembre 2016 !

Ça c’est Florian qui s’occupe de faire le service pendant et après vente sur Equiswap 🙂

Pour ceux qui n’auraient pas encore vu le vide sellerie, voilà à quoi il ressemble : www.equiswap.com.

Sur Equiswap on y trouve du matériel pour le cheval et le cavalier mais le service ne s’arrête pas là…

 

Mon but au travers de cette plateforme est d’avant tout sécuriser les ventes et les achats et donc par la même occasion permettre aux cavaliers de trouver le matériel qu’ils recherchent sans se heurter aux frontières géographiques. « Je ne remets ma selle qu’en mains propres ! », vous pouvez enfin vous détendre, la plateforme vous met à disposition un moyen de paiement par carte bancaire donc pas de risques d’arnaques. En plus on rembourse quand un produit n’est plus disponible et que son vendeur a oublié de le retirer de la boutique.

Le second point est que lorsque j’ai du renouveler mon matériel, je n’avais qu’un tout petit budget et j’ai réalisé à quel point le matériel d’occasion pouvait être un bon plan ! J’ai cependant trouvé très pénible le fait d’être sollicité par beaucoup de vendeurs qui me proposaient des produits qui ne correspondaient pas du tout à ma recherche, les débats qui n’ont pas lieu d’être sur les groupes d’annonces, le fait de devoir courir après les gens, les réservations abusives… Pour ces raisons, tout cela n’est pas possible sur Equiswap puisque il s’agit d’une vraie boutique en ligne : vous vous y promenez pour y faire votre shopping et vous pouvez directement acheter les produits. Et pour ce qui est de courir après les gens, c’est la plateforme qui s’en charge, plus vous.

Enfin, étant passionnée, mon but est également de partager et d’échanger avec d’autres cavaliers, d’où la raison de vivre du blog.

En résumé, Equiswap c’est du partage, des bons plans concernant le matériel d’équitation, pour le cheval et le cavalier. C’est également un moyen d’achat entre particuliers sécurisé et sans prises de tête !

Bien entendu, nous avons encore plein de choses à peaufiner et à améliorer mais nous sommes quand même très heureux d’avoir trouvé nos premiers utilisateurs et d’en compter des nouveaux tous les jours depuis septembre 2016 ! Alors à vous qui lisez ceci, merci !

PS : J’ai également tiré une leçon dans cette histoire : toujours bien entretenir son matériel d’équitation car il se peut qu’on ait besoin de le vendre un jour… 😉