Entretenir son matériel d’équitation

Un entretien régulier de votre matériel d’équitation vous permettra de maintenir sa qualité et de considérablement allonger sa durée de vie !

 

 

Les bonnes pratiques pour entretenir son matériel d’équitation

 

Selle, filet, guêtres et autre matériel d’équitation en cuir

On le sait, le matériel en cuir (selle, filet, bride, guêtres….) demande d’être graissé afin de nourrir le cuir.

S’il faut nettoyer le cuir régulièrement, cela ne veut pas dire qu’il faut le graisser tous les mois, bien au contraire ! Si vous nourrissez trop le cuir, vous allez finir par le fragiliser au lieu de le fortifier (on pense par exemple aux sanglons des selles, ça serait bête que l’un d’entre eux lâche…). Il est donc recommandé de graisser le matériel en cuir quelques fois par an seulement. En revanche, vous pouvez le nettoyer avec du savon gras (savon glycériné) autant de fois que vous voulez !

Une petite astuce pour les cuirs très abimés : vous pouvez utiliser l’huile d’olive pour effacer les griffures présentes sur une selle par exemple.

On a testé sur un vieux licol en cuir :

Le résultat est bluffant non ? 🙂

Pour les bottes en cuir, privilégiez le cirage plutôt que la graisse ou l’huile. La graisse (ou l’huile) risquerait de trop ramollir le cuir et la tige de la botte finira par s’affaisser, cela vous gênera pour monter.  Ne laissez pas vos bottes pleines de boue trop longtemps, au bout d’un moment celle-ci risquerait de marquer le cuir et d’endommager les fermetures éclair. Enfin, un cirage régulier (une fois par mois environ) vous permettra d’éviter que le cuir ne se déchire prématurément.

 

Matériel d’équitation en synthétique

Le matériel d’équitation en synthétique demande moins d’entretien que celui en cuir, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas s’en occuper …

Il est fortement déconseillé de graisser une selle en synthétique, vous risqueriez de transformer le siège de celle-ci en véritable savonnette.

Nous avions une monitrice qui avait pour habitude de passer ses guêtres à la machine à laver (température basse pour éviter de les abîmer).

Pour les licols, vous pouvez les nettoyer … au lave vaisselle !

Si non, si vous n’avez pas de machine à laver, ni de lave vaisselle aux écuries … vous pouvez utiliser de l’eau, du savon de Marseille et une bonne dose d’huile de coude, cela fera amplement l’affaire.

 

Le lavage des tapis de selle, des couvertures et des couvre reins

Un entretien régulier de votre matériel vous permettra de le revendre à un bon prix le jour où celui-ci ne vous servira plus.

Pour ce qui est du matériel textile (tapis de selle, couverture…), vous pouvez les amener dans des pressings spécialisés mais il est vrai que ce recours a son prix (comptez environ 20€ pour une couverture, parfois plus…).

Vous pouvez né en moins laver vos tapis de selle et vos couvres reins vous même à la machine à laver (enlever bien les poils et la poussière avant, si non votre machine risquera de ne pas apprécier).

Pour les couvertures, vous pouvez également les laver vous-même, prenez bien soins de les rincer parfaitement afin qu’il ne reste pas de lessive dans les tissus, vous éviterez ainsi toutes réactions allergiques sur la peau du cheval.

 

Mention spéciale pour les selles

Si vous avez pour habitude de monter sur le dos de votre cheval directement depuis le sol, on vous conseille d’abonner cette habitude dès maintenant !

Pourquoi ? Premièrement, parce que cela n’est pas très sympa pour le dos du cheval que vous montez. Secondo, parce que cette pratique, à terme, déformera l’arçon de votre selle et la rendra inutilisable.

Cela est valable pour tous types de selles (mixte, dressage, cso, cross, western…) !