Pourquoi mon cheval a mal au dos

Pourquoi mon cheval a-t-il mal au dos ?

Contrairement à ce que l’on pense, le mal de dos ne concerne pas seulement les vieux chevaux ou les chevaux qui subissent un entraînement intensif. 

De nombreuses raisons peuvent être à l’origine du mal de dos chez le cheval et c’est à nous, cavaliers, d’être attentifs aux signaux pour réagir à temps. 

 

Reconnaître les signes du mal de dos 

Le cheval au repos 

Un cheval qui a mal au dos adopte souvent une posture particulière : il se campe, il tient sous lui ses postérieurs, il soulage souvent un membre, sa queue est portée de travers …

Son comportement pendant le pansage est aussi un bon indicateur :  il ne veut pas donner un pied, il creuse le dos lorsque vous le lui brossez, il met les oreilles en arrière et montre les dents au moment de seller ou de sangler…

 

Le cheval au travail 

Pendant le travail, certains signes peuvent également montrer son mal de dos : il est asymétrique à une main, il n’arrive pas à avancer, il embarque à la réception d’un obstacle, il n’arrive pas à faire un arrêt au carré…

 

Les causes du mal de dos 

Les causes du mal de dos chez le cheval peuvent être nombreuses. Comme pour les humains, les chûtes, les glissades et les faux mouvements peuvent causer des blocages. Mais d’autres points beaucoup plus techniques entrent en jeu :

 

La ferrure 

La ferrure et le parage peuvent aussi être à l’origine d’un mal de dos. Les pieds du cheval constituent  la base de son équilibre, attention les dégâts si le parage est mauvais ! 

 

La selle du cheval 

Bien souvent, le mal de dos du cheval est causé par un équipement qui lui inadapté. Il faut donc être vigilant sur : 

  • le choix de son mors 
  • le choix de sa couverture 
  • éviter les tapis de selle trop fins 
  • le choix de la selle 

 

La musculature du cheval 

Une autre cause qui revient souvent est le manque de musculature (ou une musculation dite à l’envers). En effet, si le cheval n’est pas assez musclé (ou pas correctement musclé) il ne peut pas ni correctement porter le cavalier, ni correctement exécuter les exercices qu’on lui demande de faire. Si votre cheval manque de musculature, on vous recommande d’adapter vos séances et de privilégier le travail en longe. 

 

Les dents du cheval 

Enfin, une cause à la quelle on ne pense pas assez souvent : les dents du cheval. Difficile de travailler dans la décontraction en montant sa ligne du dessus quand on a la bouche pleine de surdents…

 

Remédier au mal au dos du cheval 

 

L’ostéopathie 

Il est fortement recommandé de montrer votre cheval au moins une fois par an à un ostéopathe afin de débloquer tous les petits blocages et les tensions du dos, de la nuque, des postérieurs… 

 

Le dentiste équin 

Tout comme pour l’ostéopathe, votre cheval doit voir un dentiste équin au moins une fois par an pour contrôler et limer si besoin les surdents. 

 

 

Echanger avec son maréchal 

Il est aussi important de discuter avec le maréchal de votre cheval : quelles activités faites-vous avec ? Quel type de travail ? A quelle fréquence ? N’hésitez surtout pas à lui faire part des comportements étranges que vous remarquez (au repos et au travail).

 

La selle et le matériel 

Assurez-vous que le matériel que vous utilisez soit correctement adapté à votre cheval.

Contrôlez ou faites contrôler votre selle par un ostéopathe, un saddle fitter ou une personne qui s’y connait vraiment bien dans votre club.

Utiliser une selle adaptée à votre cheval est primordial pour son confort et sa santé (imaginez-vous portant une veste trop petite, pourriez-vous lever les bras correctement si on vous le demandait ?)

L’adaptation du mors à la bouche du cheval est également un élément à contrôler. Assurez-vous que le mors ne soit pas trop épais (ce n’est pas si doux que ce que l’on dit car trop épais, le mors comprime la langue du cheval) et qu’il soit à la bonne taille (ni trop grand, ni trop petit). 

La couverture en hiver peut aussi avoir de très mauvais effets sur le dos de votre loulou. Assurez-vous que celle-ci ne lui comprime pas le garrot ou qu’elle ne le blesse pas. Si c’est le cas changez de modèle sans attendre. 

Nous vous avons rédigé des fiches pratiques à ce sujet, afin de vous aider à faire les bons choix lorsque vous achetez votre matériel. 

Enfin, soyez attentif et observateur, demandez conseils à votre moniteur/monitrice et aux personnes qualifiées dans votre écurie. Bien entendu, on vous encourage à appeler votre vétérinaire si votre cheval montre de fortes réactions ou si le mal persiste.

Et si vous devez changer votre matériel parce qu’il ne convient pas à votre cheval, pensez à notre vide sellerie en ligne : 

Vide sellerie

Crédit photo de couverture : Fouganza 


Nos articles vous plaisent ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque semaine un résumé de nos meilleurs conseils, trucs et astuces :

equiswap.com

Equiswap est un vide sellerie en ligne sécurisé et une réserve de bons plans équestres !

Laisser un commentaire